Tout savoir sur l'appellation Sancerre

appellation sancerre

Tout savoir sur l'appellation Sancerre

L’appellation Sancerre se situe dans le Val de Loire et s’étend sur près de 2 770 hectares et 14 communes du département du Cher qui sont : Bannay, Bué, Crézancy-en-Sancerre, Menetou-Râteal, Ménétréol-sous-Sancerre, Montigny, Saint-Satur, Sainte-Gemme-en-Sancerrois, Sancerre, Sury-en-Vaux, Thauvenay, Veaugues, Verdigny et Vinon.

 La Loire est le plus long fleuve de France. Cependant, ses principaux vignobles se trouvent en fait le long des quelques centaines de kilomètres menant à son embouchure sur l’Atlantique, à l’ouest. Le Val de Loire peut se diviser génériquement entre 4 sous-régions (d’Est en Ouest) : le Centre, la Touraine, l’Anjou-Saumur et le Pays Nantais. Pourtant, contrairement aux autres régions de France, les sous-régions de la Loire ne constituent pas des appellations. Le Val de Loire ne possède pas d’appellation générique sinon l’IGP Val de Loire qui couvre toute la région. Il s’agit généralement de vins blancs frais, légers et fruités. L’appellation Sancerre se situe dans la sous-région du Centre qui comprend également l’appellation Menetou-Salon et Pouilly-Fumé, et plus précisément dans l’aire naturelle “les collines du Sancerrois”. Le vignoble s’étend ainsi sur 2 800 hectares, sur la rive droite de la Loire.

appellation sancerre

L’histoire de l’appellation Sancerre

    La vigne s’épanouit à Sancerre depuis de nombreux siècles puisque l’on retrouve encore des écrits datant de 582 attestant de son existence. La notion de climat, elle, n'apparaît qu’en 1482. Au fil des siècles, les vignes sancerroises ont été l’objet de beaucoup de curiosité et ont intrigué de grandes personnalités : l’Abbé Poupart a notamment écrit en 1777 : « Il n’y a peut-être pas de terroir plus coupé et plus différencié que celui des Montagnes du Sancerrois. Les ravins, qui y sont multipliés, offrent partout des veines de terre différentes ». Puis, en 1891, Sancerre connaît la crise du Phylloxéra, un puceron ravageur de la vigne. Cet événement est en réalité un mal pour un bien car le vignoble, totalement ravagé, est replanté dans l’intégralité en mono cépage : le sauvignon et le pinot. C’est la consécration des grands arômes du Sancerre ! Enfin, les Sancerres blancs obtiennent l’AOC en 1936, suivis par les Sancerres rouges et rosés (issus du Pinot Noir) en 1959.

Sancerre : un millefeuille géologique...

Pour comprendre la géologie propre à l’appellation Sancerre, il faut revenir quelques millions d’années plus tôt. A cette époque, la mer recouvrait l’intégralité du vignoble de Sancerre et a laissé derrière elle les fondements des reliefs actuels. Ainsi, des couches d’époques très éloignées se superposent, voire se côtoient au même niveau. Par endroits, des étages géologiques entiers disparaissent. D’autres couches s’imbriquent les unes dans les autres, faisant surgir de nouvelles éminences… Les rejets, dont la hauteur peut atteindre les 270 mètres de haut à Saint-Satur, dessinent les nombreuses collines du Sancerrois. Vous venez ainsi de découvrir le secret de cette terre si spéciale : selon l’endroit où vous êtes, à quelques dizaines de mètres d’écart, le sol et le sous-sol n’ont ni le même âge ni la même nature. Les vignes sont ainsi bien chanceuses : leurs racines traversent toutes ces différentes couches géologiques et absorbent des minéraux totalement différents. C’est là toute la spécificité et toute la diversité du vignoble sancerrois.

Les géologues ont ainsi pu différencier trois terroirs principaux :

- des terres blanches

- des caillottes

- des terres argilo-siliceuses

Les terres blanches sont constituées d’épaisses couches de marnes séparées par des blancs calcaires. Elles proviennent de l’ère Jurassique et représentent 40% du vignoble. On peut les trouver sur les pentes les plus raides, à l’ouest du Sancerrois, principalement de Crézancy à Sury-en-Vaux.

Les caillottes, elles, sont plus anciennes. Ce sont des roches très pierreuses qui sont vieilles de 150 millions d’années. Elles représentent elles aussi 40% du vignoble sancerrois, et on peut les distinguer à leurs grossiers éclats de calcaire, blanc et compact.

Représentant seulement 15% du vignoble de Sancerre, les terres argilo-siliceuses sont les couches les moins épaisses et les plus jeunes de l’appellation. Elles contiennent du silex, qui a comme caractéristique de réchauffer la vigne en continu. On trouve ce terroir au sommet et sur les versants des grandes collines de l’est du Sancerrois, notamment à Sancerre, Saint-Satur, Ménétréol-sous-Sancerre et Bannon.
 

appellation sancerre

Les fameuses caillottes de Sancerre

 

… à l’origine d’une diversité d'arômes remarquable !

Comme vous l’aurez compris, avec une telle diversité de sols et de sous-sols, il n’y a jamais deux vins pareils à Sancerre. Les terres blanches les plus argileuses peuvent produire un Sancerre blanc complexe, corsé et rond qui s’ouvrira en grandissant. Le vin produit sur les caillottes sont friands de jeunesse et d’expression florale et fruitée.

Produit sur les terres argilo-siliceuses, le vin sera marqué par la minéralité, des notes épicées et des arômes de fleurs blanches. Enfin, les Sancerre rouges produits sur les marnes les plus calcaires donnent un vin long en bouche, aux subtils arômes de fruits rouges.

Sur l’ensemble du vignoble, on compte ainsi plus 7 500 parcelles qui sont autant de mini terroirs. Environ 25 millions de bouteilles sont produites en tout chaque année, dont 75% de blancs, 20% de rouge et 5% de rosé.

Un engagement commun

Conscients du trésor naturel qu’ils cultivent, les vignerons de Sancerre veulent préserver la biodiversité qui les entoure. Au fil des années, le respect de l’environnement s’est ainsi inscrit au cœur de l’ADN de l’AOC Sancerre. Tous les ans, les vignerons de Sancerre lancent une action en faveur de l’environnement. Par le passé, ils se sont illustrés en plantant des arbres et des haies avec le projet « un vigneron – un arbre ». En 2019, ils sont allés encore plus loin en mettant en place des petits nichoirs à chauve souris. Très appréciées dans la région, les chauves-souris mangent les papillons de nuit, dont la larve, qu’on appelle “le ver de la grappe”. Une initiative qui permet une nouvelle fois de réduire l’utilisation des pesticides dans la région. Finalement, en 2019, la FUVC (Fédération des Unions Viticoles du Centre), a mis en place une commission durabilité où plusieurs axes ont été abordés et dont l’objectif est de constituer une charte environnementale que tous les vignerons adopteraient. Un joli défi que se sont lancé les vignerons sancerrois !

Les vignobles à ne pas rater à Sancerre

Le Domaine Joseph Mellot

Le Domaine Joseph Mellot est un domaine familial depuis plus de 500 ans. Parmi eux, César Mellot, conseiller pour les vins à la table de Louis XIV, et dont la renommée a permis de développer une longue dynastie de vignerons passionnés. Reconnu et distingué pour sa grande qualité dans plus de 40 pays du monde, la Maison Joseph MELLOT est l’ambassadrice des grands crus de Loire. Il est d’autant plus légitime qu’il est le seul à cultiver des vignes sur l’ensemble des 8 appellations de la région viticole.

Le Domaine Michel Girard

Le Domaine Michel Girard est un des partenaires de Cuvée Privée, et nous en sommes très fiers ! La parcelle sur laquelle est produite leur Sancerre s’appelle le Fait de Boltru et surplombe le petit village de Verdigny. Le fait, c'est une vieille expression qui signifie la crête, le sommet. De ce point culminant, on peut voir Sancerre qui trône au milieu des vignes. Son Sancerre est décrit par Bernard Neveu, le sommelier du Bristol, comme “vif et très bien fait”. Pour lui, le domaine Michel Girard produit “une cuvée identitaire, qui révèle tout le terroir de Sancerre”.

appellation sancerre

Philippe et Benoît Girard

Share a Comment