Comment bien choisir son huile d'olive ?

L'huile d'olive est l'huile végétale la plus consommée en France, devant l'huile de tournesol. Selon une étude publiée par AFIDOL (l'Association Française Interprofessionnel de L'Olive), les français consomment en moyenne 1,7 kgs d'huile d'olive par an, si cela nous place loin derrière nos amis Grecs, qui eux sont tombés dans la marmite lorsqu'ils étaient petit et consomment 13 kgs d'huile d'olive en moyenne, ce n'est pas une raison pour lésiner sur la qualité.  Surtout qu'en matière d'huile d'olive, le choix est vaste et les pièges nombreux. Une étude de la répression des fraudes, aussi appelée, Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes,  ou  pour les intimes DGCCRF a alerté sur un chiffre qui a de quoi faire grincer des dents : 49% des huiles d’olive commercialisées en France ont été jugées non conformes. 

Alors, avant de vous ruer sur les étals de vos marchés régionaux préférés, Cuvée Privée a mené son enquête et vous donne tous les conseils pour bien choisir votre huile d'olive ! 

 

Conseil n°1  : Choisir l'huile d'olive vierge extra, le b.a - ba du bon goût !

Sur le marché des huiles d'olive, il existe de très grandes différences de qualité et certaines sont à bannir. Si l'étiquette indique "huile de grignons d'olives" ou  "huile d'olive raffinée", fuyez ! Pour la première, l'huile de grignons d'olives, cela indique qu'elle a été fabriquée à base des peaux, des résidus de la pulpe et des fragments des noyaux qui sont tout simplement les déchets de l'olive, quant à l'huile d'olive raffinée, par définition elle a subi des traitements chimiques ou thermiques qui lui ont fait perdre ses qualités nutritionnelles et gustatives. Ces deux catégories d'huiles d'olives sont pauvres en saveurs et en bienfaits pour notre santé. 

Pour les huiles d'olive vierge et vierge extra, la nuance est plus subtile. Toutes deux 

sont issues d'un pur jus de l'olive, sans additifs, ni conservateurs, extraite à froid, en dessous de 27° grâce à des procédés physiques sans aucun ajout de solvants. 

Mais la vierge extra va plus loin car pour mériter son titre, elle a passé un examen de dégustation où plusieurs spécialistes ont jugé qu'elle n'avait aucun défaut organoleptique, contrairement à huile d'olive vierge. En effet, avant la commercialisation d'une huile d'olive, un jury d'experts déguste, analyse et classe chacune d'entre elles. Les experts vont observer le fruité, l'amertume et traquer le moindre défaut tels qu'un goût de chomé, lies, gelé, moisi, rance, métallique, vineux, rassi, scourtin etc. Un travail lourd de conséquences puisque celui-ci peut entraîner le retrait d'une huile sur le marché.

Choisir une huile d'olive vierge extra, vous assure un produit sans défaut de goût, ce qui est une bonne base mais c'est loin d'être suffisant ! 

 

 

"huile d'olive et tomates"

 

 

Conseil n°2 : La provenance de l'huile d'olive, un élément déterminant pour faire son choix

Tout comme le vin, l'huile d'olive est un produit de terroir et sa provenance a un impact direct sur son goût, c'est ce que l'on appelle les qualités organoleptiques. 

Prenons l'exemple d'une huile d'olive AOP Provence comme celle fabriquée à la Bastide du Laval. Avec elle, on s'offre un véritable voyage dans le sud : légèrement piquante, avec des arômes d'artichaut cru, de feuilles de tomates et d'herbe fraîchement coupée. 

Pour connaître l'origine, le premier réflexe est de lire l'étiquette, mais à ce petit jeu, les industriels ne nous aident pas beaucoup. Contrairement aux producteurs, ils assemblent des huiles provenant de différents pays et modifient les dosages régulièrement. Alors, pour ne pas avoir à changer les étiquettes, ils restent volontairement flous en indiquant "Origine Européenne" ou "Hors Union Européenne" et parfois même « assemblage d’huiles d’olives originaires de l’UE et non originaires de l’UE » autant dire, le monde entier ! Avec ce type de produit, il y a de fortes chances que vous vous retrouviez avec une huile d'olive aseptisée, sans goût, sans histoire, sans terroir ! 

L'origine de l'huile d'olive apporte également des éléments de réponses quant à sa fabrication, car lorsque les olives viennent de loin, il y a tout à parier qu'elles aient passé plusieurs jours en transit après la récolte en attendant d'être triturées. Or, plus le temps passe, plus les olives perdent ce qu'elles ont de bon, tels que les polyphénols et les oméga 9. 

Pour être bien sûr de la provenance d'une huile, il est préférable de s'orienter vers les appellations d'origine contrôlée (AOC) ou protégée (AOP) ou Indication Géographique Protégée (IGP) qui garantissent le lien entre le produit et son terroir. Un conseil confirmé par l'association de consommateurs - UFC Que Choisir - qui précise que "si l’origine France n’est pas clairement indiquée, il s’agit généralement de produits d’assemblage issus de l’Union européenne que l’on trouve pour moitié moins cher en grandes surfaces".

 

 

Conseil n°3 : Les meilleures huiles d'olives méritent les meilleurs contenants

 

Quelle bouteille conserve le mieux l'huile d'olive ? 

Nectar fragile et précieux, le conditionnement de l'huile d'olive mérite le plus grand soin. Pour reconnaître une bonne bouteille il y a des signes qui ne trompent pas, notamment sa couleur ! Un bon contenant se doit d'être foncé ou opaque. 

Et oui, sa teneur en chlorophylle rend l'huile d'olive particulièrement sensible à la lumière et notamment à la photo-oxydation provoquée par l'exposition à la lumière qui altérera fortement le goût au risque d'obtenir une huile rance. Alors pour éviter la mauvaise surprise, évitez les bouteilles transparentes ! 

 

Le choix du verseur est-il important pour la conservation de l'huile d'olive ?

Deuxième élément essentiel, le verseur. Souvenez-vous de ce moment de solitude où, alors que vous comptiez verser un léger filet d'huile d'olive sur votre tomate-mozza, vous l'avez malencontreusement noyée dans l'huile…

C'est le risque encouru avec les bouteilles qui ont un goulot, de plus ce type de conditionnement ne protège pas l'huile d'olive de l'air extérieur. Un bouchon non hermétique permettra à l'air de s'infiltrer dans la bouteille et altérera ses qualités nutritionnelles. Alors pour ne plus vous faire avoir, évitez les bouteilles avec un goulot et optez pour celles dotées de verseur à bec ou à bille, qui permet de contrôler le débit, de protéger votre huile d'olive de l'air extérieur et de garder tous ses arômes et ses bienfaits nutritionnels. S'il peut s'avérer capricieux, c'est normal, il suffit de l'incliner dans le bon angle. Après cela, il n'y a plus qu'à profiter ! 

 

Grâce à ces règles élémentaires, vous êtes désormais prêt(e)s pour partir en quête des meilleures huiles d'olive. 


 

 

 

Nos articles récents

Adopter des parcelles avec Cuvée Privée :

C'est recevoir tous les trois mois un coffret saison :

  • 1 bouteille de votre propre cuvée personnalisée à votre nom

  • 1 bouteille surprise pour découvrir une autre cuvée du domaine

  • 1 journal avec une rétrospective de la saison pour suivre l'évolution de vos parcelles

  • 1 invitation au domaine valable pour deux personnes

  • 1 adhésion au Club Cuvée Privée

Producteurs français et engagés

Production française du vin au carton

Colis anti-casse

Renvoi à nos frais en cas d'incident

Paiement sécurisé

Visa, Mastercard, Amex, Paypal

Des questions ?

[email protected]
Du lundi au vendredi de 10h à 18h