Les bienfaits écologiques de l'olivier et de son huile

Vanté depuis l’antiquité pour ses bienfaits, on dit de l’olivier qu’il a le pouvoir de soigner et nourrir les hommes. Au quotidien, l’huile d’olive œuvre pour notre bien-être. Réduction des risques d’accidents cardio-vasculaires, de cancers, de diabète, ralentissement du vieillissement cellulaire, anti-douleurs et anti-inflammatoire, à elle seule l’huile d’olive pourrait bien remplacer la pharmacie de n’importe quel hypocondriaque ! Cerise sur le gâteau, les bienfaits de l'huile d'olive vont au-delà de l'aspect nutritionnel et gustatif : consommer de l'huile d'olive est également excellent pour l'environnement ! 

 

L'effet "puits de carbone" de l'olivier, un allié écologique contre le réchauffement climatique

En 2020, une étude du Centre Interprofessionnel Technique d'études de la Pollution Atmosphérique (Citepa), une association qui contribue à lutter contre la pollution et le changement climatique, a prouvé que l'agriculture était le deuxième secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre. Bien que ce constat ne soit pas très réjouissant, il existe tout de même de belles lueurs d'espoir. En effet, certains écosystèmes dont l'olivier agissent positivement sur la protection de l'environnement. La culture même de l'olivier contribue à atténuer les effets du réchauffement climatique grâce à son effet "puits de carbone". Francesco Serafini, ingénieur agronome et responsable du service environnement du Conseil Oléicole Intergouvernemental a défini le terme : "Lorsque l'on parle de changement climatique, un puits est un processus, une activité ou un mécanisme qui extrait les gaz à effet de serre de l'atmosphère. Parmi ces gaz figure le dioxyde de carbone (CO2), principal responsable du réchauffement global”. En effet, nous savons que les forêts sont des acteurs majeurs pour stocker le carbone puisque pendant leur croissance, les arbres absorbent du gaz carbonique, émettent de l'oxygène grâce au processus de photosynthèse, et fixent d'importantes quantités de carbone. Pour rappel, la photosynthèse est le processus de fabrication de matières organiques des végétaux par une réaction biochimique  entre la lumière et la chlorophylle. À ce petit jeu, les cultures ligneuses (qui contiennent du bois) telles que l'olivier, sont très performantes, bien plus que les cultures annuelles (qui meurent après une seule récolte telles que le blé, par exemple). En moyenne, un arbre absorbe 25 kg de CO2 par an ! 

Lors de la COP22, qui s'est tenue à Marrakech en 2016, le Conseil Oléicole International (COI) a présenté des résultats surprenants obtenus grâce aux algorithmes d'un logiciel informatique sur l'effet "puits de carbone" d'une oliveraie. Cette étude nous apprend qu'un hectare d’oliviers capture l’empreinte carbone annuelle d’une personne, qu’avec un litre d’huile produite sont capturés 10,65 kilos de CO2 de l’atmosphère et que l’ensemble de la production mondiale d’huile d’olive pourrait même absorber les émissions d’une ville de plus de 7 millions d’habitants comme Hong Kong ! Des résultats qui encouragent à consommer de l'huile d'olive encore et encore ! 

 

 

Les bienfaits de l'olivier en tant que pilier culturel et social 

Cultivé depuis des millénaires en Méditerranée, l'olivier a démontré ses nombreuses  vertus telles que sa résistance à la sécheresse, sa capacité d'adaptation et son impact socio-économique. Sa culture maintient la biodiversité sur des terres pauvres et contribue à freiner la désertification et l'érosion des sols. Grâce à ces qualités, l'olivier est devenu un élément essentiel et même vital dans un grand nombre de zones rurales de pays producteurs tels que l'Italie, l'Espagne, la Grèce et la Tunisie, qui vivent exclusivement de l'oléiculture. Prenons l'exemple de la région la plus célèbre d'entre elles : Kalamata. Ce petit paradis du Péloponnèse situé au sud de la Grèce compte plus de quarante millions d'arbres et produit 45000 tonnes d'huile d'olive par an. Là-bas, le paysage est inchangé depuis des siècles et les oliveraies s'étendent à perte de vue. Toute l'économie de la région tourne autour de l'olivier et de ses fruits ! À tel point que dans les années 1990, les 55000 petits producteurs grecs se sont battus pour obtenir le label AOP (Appellation d'Origine Protégée) et ainsi, empêcher les nombreuses contre-façons d'olives dites de Kalamata, qui provenaient en réalité de Turquie ou de Tunisie. Cet exemple prouve à quel point connaître l'origine des produits et consommer des produits en direct producteur permet de soutenir l'agriculture durable et contribue à maintenir un dynamisme rural. 

Pour finir, il est important de souligner la volonté des Hommes de se diriger vers une oléiculture toujours plus responsable. Depuis 2004, la superficie des terres biologiques utilisées pour la culture de l'olivier a presque triplé ! En Andalousie, grâce aux recherches de la Commission européenne, les oliveraies cessent petit à petit la monoculture et introduisent le lavandin, une plante similaire à la lavande qui aide à lutter contre l'érosion et favorise le développement durable. 

 

"huile d'olive"

 

 

L'ingéniosité des producteurs pour réduire l'impact de l'huile d'olive sur la planète

Pour réduire l'impact écologique de l'huile d'olive et de sa consommation, certains petits producteurs redoublent d'inventivité ! C'est le cas de Marije et Guilherme Passos, producteurs d'huile d'olive à la ferme de Passeite à Condeixa, une municipalité du Portugal située à environ 115 kilomètres de la ville de Porto. Pour ce couple Franco-Portuguais passionné par le bien-manger et l'huile d'olive, l'aventure oléicole ne pouvait se faire qu'à une seule condition : le respect de l'environnement. Pour cela, ils n'utilisent aucun produit chimique évidemment, pratiquent l'éco-pâturage afin de respecter les sols et la biodiversité et cerise sur le gâteau, ils livrent leurs huiles d'olives en France, aux Pays-Bas et aux Royaume-Unis par voie maritime, sur un voilier !

L'utilisation de l'énergie éolienne permet de réduire considérablement la consommation d'énergie telle que le carburant nécessaire aux transports routiers ou pour les bateaux à moteur. Grâce à un système de coopératives, plusieurs petites entreprises se sont regroupées pour diviser les coûts de ce transport encore trop peu utilisé, ce qui permet de le rendre accessible sans trop impacter le consommateur avec une flambée du prix de la bouteille d'huile d'olive. 

 

La relation qui existe entre l'Homme et l'olivier fait partie des piliers de notre civilisation. En consommant de l'huile d'olive dont on connaît la provenance et la traçabilité, on allie l'utile à l'agréable, pour notre plus grand plaisir ! 

 

Nos articles récents

Adopter des parcelles avec Cuvée Privée :

C'est recevoir tous les trois mois un coffret saison :

  • 1 bouteille de votre propre cuvée personnalisée à votre nom

  • 1 bouteille surprise pour découvrir une autre cuvée du domaine

  • 1 journal avec une rétrospective de la saison pour suivre l'évolution de vos parcelles

  • 1 invitation au domaine valable pour deux personnes

  • 1 adhésion au Club Cuvée Privée

Producteurs français et engagés

Production française du vin au carton

Colis anti-casse

Renvoi à nos frais en cas d'incident

Paiement sécurisé

Visa, Mastercard, Amex, Paypal

Des questions ?

[email protected]
Du lundi au vendredi de 10h à 18h