Tout savoir sur la machine à vendanger 

Machine à vendanger

Tout savoir sur la machine à vendanger 

La machine à vendanger, un gain de temps et d’argent au détriment de la qualité ?

Créée en 1971, la machine à vendanger est un outil qui permet aux vignerons de ramasser les raisins mécaniquement. Souvent dénoncée comme une machine qui ne prend pas soin de la vigne et des raisins, elle permet  malgré tout de gagner du temps et de l’argent. La crise sanitaire, les pertes engendrées par le covid-19 et le manque de mains d’oeuvre étrangères, ont vu la machine à vendanger faire son grand retour dans les discussions pour la vendange 2020.

 

La machine à vendanger son fonctionnement et ses atouts.

 

Le fonctionnement d'une machine à vendanger.

 

La machine à vendanger est un tracteur viticole qui a pour but de ramasser les raisins par un système de vibration. La machine est composée d’une tête de récolte, d’un tapis convoyeur, d’un système de nettoyage et d’un système de stockage. La machine enjambe le rang de vigne (comme un enjambeur traditionnel), un système de bras cueilleurs, secoue, bat et fouette la végétation dans le but de faire tomber les grains dans un tapis récupérateur. Un aspirateur vient ensuite souffler les végétaux, insectes et branchages hors du tapis pour ne garder que les raisins. Ceux-ci sont ensuite placés dans un trémie de stockage et sont enfin acheminés dans les chais. En fonction des modèles une machine à vendanger peut proposer un système de tri de la vendange (généralement par la taille des baies ramassées).

Schéma fonctionnement machine à vendanger

SOURCE ILLUSTRATION : AURORE VALERY

 

Un gain de temps et d'argent.

 

Machine à vendanger New Holland

 Crédit : vendange mécanique en Alsace Vinonewalsace

 

La machine permet de réaliser ses vendanges en un temps-record, il faut environ 2 heures à la machine pour récolter 1 hectare de vigne contre 63 h par hectare lors de vendanges manuelles. Des records ont d’ailleurs été établis. En Australie, au domaine Riverland Vintners par exemple. Cette vidéo est une démonstration de force et montre l’efficacité mais aussi le manque de précision de la machine : https://www.youtube.com/watch?v=OAQcyYkgsHc

Alain Savary directeur général d'Axema, l’association française des acteurs de la filière des agroéquipements raconte lors d’une de ses visites au Mas-Thibert dans les Bouches du Rhône: “Ils ne sont que trois personnes pour vendanger 200 hectares de vignes en quelques jours. S'ils le faisaient à la main il faudrait des centaines de personnes ! On peut vendanger la nuit, amener la récolte directement au pressoir, bref c'est bien plus efficace!"

 De plus le coût d’une machine à vendanger à l’hectare est deux fois inférieur au coût d’un vendangeur. Vendange manuelle: En moyenne pour 2019,  il faut soixante trois heures de travail / Hectare pour ramasser les raisins.

 Le coût direct de Main d'oeuvre à l'hectare représente :  

  • Salaire net horaire payé: 7.83€   
  • Charges sociales payées: 4.19€  
  • Vin ( 2L/jour)  : 0.14€
  • Logement  : 0.70€
  • Coût moyen d’une heure de travail d’un vendangeur  : 9.97€ net  
  • Soit un total à l’hectare de : 63H X 12.86 (SMIC) = 810.18€  

En comparaison, une machine à vendanger va représenter un coût de : 325.00€ H.T. par hectare.  

Les chiffres sont là mais ils ne reflètent pas complètement la réalité des vendanges. En effet, il faut nourrir, loger et manager des dizaines de travailleurs, gérer le travail dans les vignes ainsi que les travaux en cave, tous ces efforts sont récompensés par une période sympathique et conviviale. Néanmoins le millésime 2020 est marqué par la crise sanitaire, les autorités sanitaires ont publié des recommandations pour les vendanges les rendant plus contraignantes comme par exemple, le nombre de personnes par véhicule ou le respect de loger un vendangeur par chambre.  

La France leader du marché.

 

Bien que certains viticulteurs français la pointent du doigt, la production internationale de machine à vendanger est un monopole français. L’hexagone produit 99% des machines à vendanger dans le monde. Certes, ce marché reste un marché de niche, avec 1100 machines vendues à l’année mais il représente pas moins de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel ( le prix moyen d’une machine est de 200 000€). Les principaux acheteurs de machine à vendanger sont les “nouveaux” pays du vin ( Argentine, Chili, Etats-Unis) ainsi que l’Espagne, l’Allemagne et l’Autriche. 

La machine à vendanger, un outils souvent pointé du doigt.

L’impact sur la qualité du raisin.

 

La machine à vendanger est un énorme gain de temps et d’argent, mais elle n’est pas un gage de qualité, le raisin est bien plus trituré que lors de vendanges manuelles, cela impacte négativement la plante et le vin. 

 

Impact sur la maturité.   

La date de début des vendanges est prévue grâce aux analyses des différents composants des baies (acidité, sucre et maturité des peaux et des pépins). Lors de vendanges manuelles le raisin est peu “brusqué” car le vendangeur touche peu la vigne et la grappe. A l’inverse la machine à vendanger brusque la vigne: elle secoue et fait vibrer la vigne, cela fait donc tomber les grappes dans la machine qui trie ensuite le raisin pour ne garder que les baies.  Pour ne pas trop brusquer la vigne, lors de vendanges mécaniques il faut faire la vendange au moment le plus propice, où les baies vont tomber le plus facilement dans la machine, la maturité du pédoncule (tige végétale qui relie la grappe à la branche) est donc le facteur le plus important. On peut se demander si le producteur n’a pas alors tendance à favoriser la maturité végétale plutôt que la maturité optimale de son raisin ?  

 

Impact sur le tri et la fraîcheur de la récolte.   

Le procédé de récolte lors d’une vendange mécanisée ne permet pas de séparer le feuillage, les branches ou encore les insectes et les gastéropodes, il est donc nécessaire de faire un tri après une vendange mécanisée avant la vinification des raisins. Le processus de récolte est aussi un facteur d’oxydation prématurée des raisins car les baies sont exposées à plus de secousses, cela fait éclater la peau et libère donc le jus qui rentre très tôt en contact avec l’air. Concrètement, dans la machine à vendanger, c’est souvent un mélange de baies et de jus qui arrive au chai. De ce fait, la vendange en grappes entières, qui consiste à faire macérer non pas les grains de raisin mais les grappes entières avec leurs rafles (squelette végétal de la grappe), est impossible pour les vins rouges.

Vendanges entières.

Crédit: Domaine eric de Suremain

 

Dans le cadre d’une vendange manuelle les baies sont éclatées seulement dans le pressoir. De plus, dans beaucoup de machines, aucun tri préalable n’est possible donc les pourritures, le vert-jus (raisin qui n’a pas muri) et les baies grillées sont ainsi mélangées à la vendange saine.  La vendange mécanique ne convient pas à tous les cépages, certains sont plus fragiles au niveau des sarments et des baies, la taille et la densité des grappes entrent aussi en compte lors de la vendange mécanique. Il est donc plus facile de vendanger mécaniquement du Cabernet Sauvignon, du Cabernet Franc, du Merlot ou du Mourvèdre que du Gamay ou du Pinot Noir, qui sont des cépages plus délicats.  Pour les blancs, le Riesling sera bien plus simple à vendanger mécaniquement que du Sémillon par exemple. Dans le cas d’une production de vins liquoreux, il est impossible de vendanger à la machine.

 

Impact à plus long terme pour les ceps.

Lors de la vendange mécanique, le risque de dégâts de long terme sur les pieds de vigne est important, alors que la vendange manuelle n’affecte pas le pied de vigne. En effet, l’utilisation répétée de la machine réduirait la durée de vie des ceps.

 

Un outil pas toujours adapté, souvent même interdit.

 

Vignes en Coteaux du Douro au Portugal

Les coteaux du douro au Portugal 

 

La machine à vendanger n’est pas adaptée à tous les vignobles.

L’utilisation de la machine à vendanger est parfois tout bonnement impossible. Dans certaines appellations où la culture se fait en terrasse ou sur des coteaux escarpés, elle n’est pas adaptée. C’est le cas pour les vignobles de la vallée du Rhône Nord comme Condrieu, Côte Rôtie ou sur la colline de l’Hermitage. De plus, certaines techniques de conduite de la vigne empêchent l'utilisation de ces machines. C'est le cas pour les vignes taillées en gobelet, les régions qui produisent du gamay, de la syrah ou du mourvèdre la pratique majoritairement. 

 

Son utilisation est interdite dans les appellations les plus prestigieuses.

La machine à vendanger ne permet pas une récolte complètement saine. C’est pourquoi certaines appellations interdisent l’utilisation de ces machines dans leurs cahiers des charges. C’est le cas pour la Champagne, cette région qui produit des vins de grande qualité ne veut en aucun cas utiliser de machine à vendanger, d’une part pour ne pas entacher sa réputation et aussi garder une qualité supérieure. L’autre défaut de la machine à vendanger dans le vignoble Champenois est la sélection des cépages.

Il n’est pas possible d’obtenir du vin blanc, base du Champagne, avec un pinot noir (cépage rouge à chaire blanche) vendangé mécaniquement.  Le Beaujolais interdit aussi la vendange mécanique, dans cette région l'appellation exige que les grappes soient récoltées et vinifiées entières, ce qui est impossible avec l’utilisation de la machine à vendanger. De plus, certaines appellations autorisent la vendange mécanique mais ne la pratiquent pas ou peu.  

Preuve que l’interdiction de la machine est encore aujourd’hui synonyme de qualité : l’appellation Saint-Emilion l’autorise, mais pas Saint-Emilion Grand Cru. C’est aussi le cas pour les appellations des grands Bordeaux (Pauillac, Saint-Estèphe...) , et beaucoup d’appellations de Bourgogne. 

 

En Champagne : une interdiction ancrée dans les moeurs.

 

Vendanges manuelles

 Crédit: Europe 1 - Ce qu'il faut savoir si vous voulez faire les vendanges

 

En Champagne la maison Moët & Chandon a tenté de conduire des tests en 2016, sur des parcelles en dehors de l'appellation Champagne. Le cahier des charges champenois stipule que  "Tout moyen ne permettant pas la récolte des grappes de raisin entières est interdit”.  La maison y a renoncé officiellement pour "des problèmes de sécurité" après avoir été mise sous pression par les syndicats de la CGT Champagne via une campagne de tracts, ou encore une lettre écrite directement à Bernard Arnault (PDG LVMH).Officieusement craignant que l'affaire prenne de l'ampleur médiatiquement et nuise à l'image de Moët, la maison champenoise a tout annulé la veille de l'essai.

 

Pour conclure, la machine à vendanger possède de nombreux atouts, sa modernisation ne cesse d’améliorer la qualité des raisins collectés. C’est pourquoi aujourd’hui, la machine à vendanger est utilisée pour 90% des vendanges à travers le monde. Son utilisation est peu coûteuse, et très utile dans le cadre de la production de vins abordables (vins à moins de 10€).  Grâce sa modernisation et au développement des vins qui ne nécessitent pas de vinification en grappes entières, la machine à vendanger possède des atouts importants face aux vendangeurs traditionnels (prix, rapidité, utilisation 24h/24h). Cependant elle ne remplacera jamais la bonne humeur d’une équipe de vendangeurs.  



 

Share a Comment