Tout savoir sur l'appellation Mercurey

appellation mercurey

Tout savoir sur l'appellation Mercurey

L’appellation de Mercurey se situe en Bourgogne, plus précisément au cœur de la côte chalonnaise. Elle se trouve entre les villages de Givry (au Sud) et de Rully (au Nord).

Le vignoble bourguignon s’étend de Dijon à Lyon (sans compter Chablis et le Grand Auxerrois dans l’Yonne), sur un mince ruban de quelques kilomètres de largeur. On y distingue donc quatre sous-régions, du nord au sud : côte de Nuits, côte de Beaune, côte Chalonnaise (où se trouve Mercurey) et Mâconnais.

appellation mercurey

Contrairement à d’autres régions comme Bordeaux, il n’y a pas ou peu de Châteaux en Bourgogne, au sens vignobles d’un seul tenant entourant une bâtisse. Les domaines exploitent des parcelles disséminées dans une ou plusieurs appellations. Les parcelles sont situées sur des lieux-dits dans les villages qu’on appelle des climats car on y observe une unicité de météo et de terroir. Lorsque les climats sont entourés de murets, souvent centenaires, on les appelle des clos.

Les appellations en Bourgogne

 

Comme Bernard Pivot l’a dit :« En Bourgogne, quand on parle d’un climat, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre ». Dans les vignobles bourguignons, la notion de terroir est très importante car c’est elle qui donne son nom au vin.

Appellation régionale "Bourgogne"

Il s’agit de tous les vins sur lesquels figure l’appellation “Bourgogne”. Soit le nom de la région y figure seul, soit il est accompagné d’une précision géographique comme “Bourgogne Hautes Côtes de Beaune” ou encore “Bourgogne Côte d’Or”.

Appellation communale

Il s’agit de tous les vins qui portent le nom du village dans lequel il a été produit. Il existe 44 appellations communales différentes en Bourgogne. Notre Saint-Romain, petit village situé près de Meursault en fait partie par exemple.

Appellation Premier Cru

En Bourgogne, on parle de climats. Ce mot correspond à un ensemble de parcelles de vignes, délimité et nommé ainsi depuis des siècles. Un climat bénéficie souvent de conditions géologiques et climatiques particulières. Ainsi, au sein des appellations communales, certains climats ont été désignés Premiers Crus, souvent grâce à leur constance et à leur qualité. Sur l’étiquette de la bouteille doit toujours être précisé le nom du village et la mention “appellation Premier Cru contrôlée”. Le nom du climat n’est, lui, pas toujours indiqué. Par exemple, un Mercurey Premier Cru aura sur l’étiquette “ Mercurey Premier Cru - Clos du Paradis”, “Clos du Paradis” étant le nom du climat. Un seul et même Château peut posséder plusieurs parcelles situées sur plusieurs climats différents.

Appellation Grand Cru

Les appellations Grand Cru représentent l’élite des vins de Bourgogne. Elles sont situées sur les parcelles les plus réputées. Une même appellation Grand Cru peut être produite sur plusieurs communes. Sur la bouteille, la mention Grand Cru doit obligatoirement figurer. Par exemple, la Romanée-Conti est certainement l’appellation Grand Cru la plus réputée de Bourgogne et n’est accessible qu’à une liste très restreinte de connaisseurs de vin.

appellation mercurey

crédits photos : Office du tourisme de Beaune

L'appellation Mercurey

 

L’appellation Mercurey est produite dans deux communes : Mercurey et Saint-Martin-sous-Montaigu où elle comporte 32 climats classés 1er cru.

 

L'histoire de l'appellation

 

En 92, l’empereur Domitien fait construire dans la région un temple dédié au Dieu Mercure et donne donc le nom de Mercurey au village. Il ordonne également d’arracher les autres plants de vignes présents dans le midi et en Bourgogne pour ne pas avoir de concurrence. Ce traité ne sera supprimé qu’en 280.

Le vignoble de Mercurey ne se développe réellement qu’au Moyen-Âge, lorsque le Château de Montaigu est construit, en 950. En 1371, c’est le duc de Bourgogne qui décide de lancer une importante campagne d’achat de vins et en négocie une grosse quantité à Montaigu. A cette époque, les vins de Montaigu sont très appréciés par le Duc de Bourgogne mais également par Marguerite de Flandre.

Anecdote assez connue de la région, Napoléon se serait arrêté à Mercurey en revenant de l’île d’Elbe, et aurait raconté dans ses livres : “Napoléon : “Que ce Mercurey est excellent, sa robe rappelle le ruban de la Légion d’Honneur, quant à son bouquet, il est comme l’odeur enivrante de la victoire.” Fièrement, Prieur répond : “Sire, j’en ai du bien meilleur encore dans ma cave.” Étonné, Napoléon demande : “Pourquoi ne l’as-tu pas apporté ?” Prieur dit alors : “Ah ! Sire, c’est que celui-là, je le réserve pour les grandes occasions."

Ensuite, le vignoble de Mercurey subit une véritable catastrophe lorsque le phylloxéra (un insecte qui suce les racines de la vigne) apparaît en 1878. Plusieurs dizaines d’hectares de vignes sont alors arrachés pour permettre aux vignes saines de survivre.

Le vignoble ne sera totalement reconstitué qu’en 1902, mais le mildiou, la grêle et d’autres désastres pour les vignes réduisent la surface des vignes à 500 hectares (⅓ de ce qu’elle était auparavant).

Le 11 septembre 1936, l’INAO avalise la création de l’appellation Mercurey. Une modification de l’AOC intervient avec la reconnaissance de cinq Premiers Crus en 1943 (le Clos du Roy, le Clos-Voyen, le Clos Marcilly, le Clos des Fourneaux et le Clos des Montaigus). D’autres viendront par la suite se rajouter à cette liste.

Le terroir et le climat : deux atouts de taille

 

Le terroir

Située à 12km des Côtes Chalonnaises, l’appellation village Mercurey est une des plus vastes appellations viticoles de Bourgogne et son terroir la distingue des autres.

Le vignoble de Mercurey est traversé en son milieu par la vallée de la rivière Giroux, vallée nommée “le Val d’Or”. Elle présente ainsi deux versants (un orienté Nord et un orienté Sud) qui sont eux-mêmes traversés par quatre petites vallées qui convergent vers le Val d’Or.

Cette particularité explique en partie le grand nombre de terroirs qu’on va retrouver dans cette appellation puisque les géologues ont distingué pas moins de 5 familles de roches différentes au sein du vignoble de Mercurey :

- la première famille de roches constitue un socle calcaire qui repose sur des sols peu épais et blancs, avec beaucoup de débris caillouteux. Ce terroir se situe entre 300 et 350m et s’étend sur 250 hectares. Il recouvre un certain nombre de vignobles connus : les Montelons et la Framboisière au Nord-Est, la Perrière à l’Est, la Mission au Sud (voir la carte ci-dessous pour situer les vignobles).

- la deuxième famille comporte des sols toujours calcaires et peu épais mais qui se trouvent sur une assise Marneuse (avec des marnes plus ou moins sableuses ou plus ou moins calcaires). On les retrouve principalement vers la Cailloute au Nord et sur le Clos des Montaigus au Sud. Ce terroir s’étend sur 190 hectares.

- la troisième famille est principalement constituée de cailloutis d’épaisseurs variées et qui repose sur de la marne. Ce 3ème terroir représente 190 hectares de vignes. Il recouvre certains Premiers Crus connus comme les Crêts ou le Clos du Roi. Notre domaine partenaire le Château de Chamirey en fait également partie puisqu’il produit un Premier Cru très connu sur ces roches : le Clos l'Evêque.

- la quatrième famille est constituée d’argiles profonds mais non calcaires. Nous pouvons citer par exemple le Bois Cassien ou La Corvée.

- La dernière famille de roches est formée par l’érosion de la vallée centrale. On la trouve donc de part et d’autre de la rivière. Les vignobles Le Bourg ou la Plante Chassey.

Cette multitude de terroirs est un premier indice de la diversité incroyable des vins de Mercurey.

(Vous voulez en savoir plus sur les terroirs de Mercurey?)

appellation Mercurey

Crédits photos : le guide Hachette des Vins

Le climat

L’appellation Mercurey est dans une zone tempérée, à tendance semi-continentale. Elle est protégée par des vents d'ouest et reste une zone ensoleillée, sèche et lumineuse. Cela se traduit par des étés chauds et des hivers froids.

Encépagement et rendement

 

Les cépages

L’Appellation Mercurey produit principalement des vins rouges à 85% et 15% de vins blancs. Pour pouvoir entrer dans l’appellation, seulement quelques cépages sont autorisés, dans des proportions bien précises :

- Pour les vins rouges, les seuls cépages autorisés sont le Pinot Noir (principal cépage de la région), le Pinot Liébault et le Pinot Beurot. Mais selon les traditions, il est possible d’ajouter jusqu’à 15% de Chardonnay pour adoucir les vins rouges.

- Pour les vins blancs, le cépage phare est le Chardonnay. Il peut être accompagné de Pinot Noir.

Les rendements

Les rendements autorisés sont différents pour les Premiers Crus et les appellations villages. Pour conserver et assurer la qualité des Premiers Crus, leur rendement doit toujours être inférieur à celui des appellations villages, ce qui permet une meilleure concentration du fruit et des arômes dans le raisin.

En 2017, les rendements autorisés en rouge étaient de 48 hectolitres pour les Premiers Crus et 50 hectolitres pour les appellations villages.

En blanc, ils étaient de 55 hectolitres pour les Premiers Crus et 57 hectolitres pour les appellations villages.

Cette année, les rendements ont dû être réduits de 20 à 30% pour stabiliser les prix suite à la crise sanitaire liée au COVID-19.

Les vins Mercurey

 

Une expression aromatique singulière

 

Comme vous l’avez compris, il n’y a pas un Mercurey mais plusieurs Mercurey, tant la différence entre les climats est importante. On peut pourtant retrouver certains points communs présents dans tous les Mercurey.

La couleur des Mercurey rouges est très souvent d’un rubis intense, propre au Pinot Noir. Au nez, les Mercurey révèlent des arômes de fruits rouges tels que la framboise, la cerise ou encore la fraise des bois. Avec l’âge, les Mercurey rouges peuvent montrer des arômes de bois, de vanille et d’épices. En bouche, les Mercurey sont des vins gourmands. Ils ont été longtemps considérés comme rustiques du fait de la mauvaise qualité des vignes. Ces dernières ont été remplacées par de nouvelles qui correspondent parfaitement à la diversité des sols de Mercurey. Ainsi, les Mercurey rouges offrent une belle rondeur en bouche, sur le fruit et la gourmandise.

La couleur des Mercurey blancs reflète un joli doré typique des Chardonnay, orné de reflets verts. Au nez, on peut sentir des arômes de fleurs blanches, de noisettes, d’amandes et d’épices. En bouche, les Mercurey blancs sont assez minéraux, ce qui leur apporte une finesse singulière.

Accords mets et vins

 

Nous vous conseillons de boire vos Mercurey rouges accompagnés de viande rouge comme les entrecôtes ou les pièces de boeuf. Si vous souhaitez les déguster avec du fromage, nous vous conseillons de l’associer avec des pâtes molles.

Température de service des vins rouges : 14 à 15° pour les vins jeunes, 15 à 16° pour les vins à maturité.

Avec vos Mercurey blancs, nous vous conseillons de le déguster avec des poissons grillés ou des fruits de mer. Si vous souhaitez les associer avec du fromage, nous vous conseillons de les déguster avec des fromages à pâtes dures. Le Mercurey blanc se boit également très bien en apéritif.

Température de service des Mercurey blancs : 11 à 13°.

Les grands noms de Mercurey

 

Il existe deux Premiers Crus très connus à Mercurey : le Clos des Baraults pour les vins blancs et le Clos du Roi pour les vins rouges.

Ces deux Premiers Crus ont des expositions et des altitudes différentes.

Le Clos du Roi repose sur une terre plus argileuse avec des orientations différentes. Ce Premier Cru est un climat très exposé aux vents, qui va produire un vin rouge gourmand et charnu où l’on peut retrouver des arômes de cerise et d’épices en fin de bouche.

Le Clos du Barault se trouve lui sur un sol calcaire qui va donc révéler une élégance et une fraîcheur des vins blancs.

Ces deux vins évoluent particulièrement bien dans le temps, grâce à leur équilibre.

Un autre nom très connu de l’appellation Mercurey est le Château de Chamirey, l'un de nos partenaires. Ce domaine produit 3 vins situés sur 3 climats différents : le premier est un Mercurey Village produit sur Les Chavances. Bernard Neveu, chef sommelier du Bristol, le qualifie de “très flatteur” et relève ses arômes de fruits comme la framboise, et sa légèreté.

Le deuxième vin produit par le Château de Chamirey est un Premier Cru élevé sur le climat Clos L'évêque, un des climats les plus réputés en rouge de l’appellation. Qualifié de “structuré” par Bernard Neveu, ce vin révèle des arômes de cerise et une finesse étonnante.

Le troisième vin est un Premier Cru blanc situé sur le climat de La Mission que le Château de Chamirey possède en monopole, c’est-à-dire qu’aucun autre producteur de vins ne possède de vignes sur La Mission.

 

appellation mercurey

Enrico Peyron, vigneron au Château de Chamirey

 

Share a Comment