Tout savoir sur l'appellation Pessac-Léognan

Credit photos : Pessac-Léognan

Tout savoir sur l'appellation Pessac-Léognan

L’appellation Pessac-Léognan est située dans la grande appellation régionale de Bordeaux. Cette dernière est la plus grande appellation régionale de France et s’étend sur plus de 130 000 hectares. La Dordogne et la Garonne se rejoignent pour former l’estuaire de la Gironde et divisent le vignoble bordelais en 3 grandes zones:

- Sur la Rive Gauche, se situent le Médoc (qui comprend le Haut-Médoc et ses appellations communales Saint-Estèphe, Pauillac, Saint-Julien et Margaux), ainsi que les Graves (dont l’appellation Pessac-Léognan) et le Sauternais au Sud de la Gironde.

- Entre la Dordogne et la Gironde se situe l’appellation Entre-Deux-Mers. Elle comprend également l’appellation Cadillac.

- Sur la Rive Droite se situent les appellations Blaye, Pomerol, Saint-Emilion, Francs et Castillon.

Bordeaux compte plus de 50 appellations différentes, allant de très vastes appellations génériques, aux minuscules appellations communales.

 

bordeaux map

 

L’origine particulière du terroir de Pessac-Léognan

Pessac-Léognan est l’appellation la plus réputée des Graves et se trouve juste au Sud de Bordeaux. Comme dans le Haut-Médoc, son sol graveleux est bien adapté au Cabernet Sauvignon, mais elle produit généralement des vins plus légers et parfumés que les grands Haut-Médoc.

Elle couvre 10 communes : Cadaujac, Canéjan, Gradignan, Léognan, Martillac, Mérignac, Pessac, Talence, Villenave d’Ornon, Saint-Médard-d’Eyrans.

Pessac-Léognan est une appellation récente puisqu’elle n’est apparue qu’en 1987. Pourtant, elle possède un terroir très ancien qui date du Moyen- Âge. Elle le tient de la Garonne, qui déjà alimentait le sol d’argiles, de sable, d’alios, de calcaire et autres faluns. Tous les éléments qui constituent les sols des fameux Graves. Pourtant, le terroir de Pessac-Léognan est encore plus singulier : il allie un mélange de quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et roses, des jaspes, des silex et des lydiennes… Un véritable trésor dans la roche. Ces roches sont plus ou moins épaisses (20 cm à 3 mètres et plus) et permettent ainsi la diversité des grands vins de Pessac-Léognan.

 

https://www.pessac-leognan.com/terroir-cepages-pessac-leognan/

Credits : site de l'appellation Pessac-Léognan

Un atout de taille : l’eau et le climat

A Pessac-Léognan, le sol de graves est un sol pauvre en eau, ce qui permet à la vigne d’aller puiser dans le sous-sol l’eau dont elle a besoin. Cette eau est alors bien plus riche en minéraux. De plus, à Pessac-Léognan, les dépôts de graves forment des canaux d’irrigation naturels permettant un drainage efficace. Ils hydratent ainsi la vigne, sans jamais la noyer.

Pessac-Léognan bénéficie également d’un micro-climat tempéré et doux, influencé par l’océan d’un côté et protégé par la forêt des Landes girondines de l’autre. Ainsi, à l’Est, la Garonne atténue les gelées, et à l’Ouest, la forêt protège des vents et maintient l’humidité. Par ailleurs, les galets, cailloux, roches s’imprègnent de la chaleur du soleil de l’après-midi pour la restituer progressivement sur les grappes de raisins à la nuit tombée, et ainsi permettre une parfaite maturation du raisin.

 

https://www.pessac-leognan.com/terroir-cepages-pessac-leognan/

Credits : site de l'appellation Pessac-Léognan

Rendements et encépagement

A Pessac-Léognan, La densité de plantation minimale est de 6 500 pieds/ha, mais elle tourne plus souvent autour de 9 000 pieds/ha. Les rendements autorisés sont de 45 hl/ha en rouge et 48 hl/ha en blanc. Ils produisent chaque année 80% de vins rouges, et 20% de vins blancs.

Les cépages autorisés en rouge sont le Merlot (48%), le Cabernet Sauvignon (41%), le Cabernet Franc (10%), le Petit Verdot, le Malbec et le Carmenère. Les cépages autorisés en blanc sont : le Sauvignon (47%), le Sémillon (52%) et le Muscadelle.

 

Spécificités aromatiques des Pessac-Léognan

Le Pessac-Léognan rouge se distingue par sa couleur rouge profonde aux reflets violets. Le premier nez est très fin et délicat : on y distingue des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse. Au second nez, on y découvre des notes florales de violettes. Les vins de Pessac-Léognan sont la plupart du temps élevés sous bois (comme dans la plupart des grandes appellations bordelaises comme le Saint-Emilion ou le Lalande-de-Pomerol), et révèlent donc des arômes de vanille, d’épices et même de cuir. En bouche, le Pessac-Léognan rouge est charnu, avec des tanins très présents. L’attaque est souple et dévoile une réelle profondeur du vin, qui s’éteint sur une superbe fin de bouche exceptionnellement longue. Ce vin se mariera parfaitement avec du gibier fin à chair tendre.

Le Pessac-Léognan blanc est un vin très réputé, tout comme les Graves blancs en général. Il se distingue par sa robe jaune-or, limpide et brillante, qui laisse apparaître des reflets verts. Le premier nez est particulièrement déroutant, on y retrouve des notes d’agrumes & de miel d’acacia. Le second nez lui, laisse paraître les notes de l’élevage, avec des arômes de noisettes et de pain grillé. En bouche, l’attaque est délicate et offre une grande puissance du vin. Aussi onctueux que frais, on y retrouve un très bon équilibre dû à une acidité noble de très haute qualité. Il se mariera parfaitement avec des fruits de mer, comme des homards.

 

Quels sont les producteurs de Pessac-Léognan les plus reconnus?

On ne peut pas parler de Pessac-Léognan, sans évoquer le Château Haut-Brion. Considéré comme une pépite du vignoble français, le Château Haut-Brion a été admis dans le classement de 1855 au titre de Premier Grand Cru Classé (car il était déjà reconnu depuis le XVIIème siècle comme un vin d’une qualité exceptionnelle). Jusqu’alors unique château de la future appellation Pessac-Léognan à être reconnu, il est ensuite rejoint dans le classement des Graves de 1959 par plusieurs autres châteaux voisins : la Tour Haut-Brion, le château La Mission Haut-Brion, le château Pape-Clément, Smith-Haut-Lafitte, Carbonnieux, Fieuzal, Haut-Bailly. Le Château Haut-Brion est également très reconnu pour son histoire et son passé mythique : les premières vignes furent cultivées sur ce terroir dès le I° siècle de notre ère, par une tribu celtique : les Bituriges Vivisques. D’après les manuscrits retrouvés, le terroir de Haut-Brion était alors déjà reconnu comme producteur de vins exceptionnels.

Le Château Haut-Brion est donc le chef de file de 68 autres châteaux et domaines de l’appellation Pessac-Léognan, qui comprend 16 crus classés de graves : 7 en vins rouges, 3 en vins blancs et 6 en rouges et en blancs. Parmi eux, les plus célèbres sont le Château Bouscaut, le Château Haut-Bailly et bien sûr le Château d’Eyran. Ce dernier, partenaire de Cuvée Privée, a su charmer les papilles de Bernard Neveu, Chef Sommelier du Bristol, par sa légèreté et la finesse de ses tanins.

 

eyran

Credits : Cuvée Privée

L’engagement particulier de l’appellation Pessac-Léognan

Bien que l’appellation soit très récente, les terres sont cultivées depuis très longtemps et subissent ainsi l’urbanisation de la ville de Bordeaux. L’étendue des terres cultivées a considérablement diminué au cours des cents dernières années. Le syndicat viticole de Pessac-Léognan lutte alors quotidiennement pour protéger son territoire de haute valeur viticole. Ainsi, grâce au dynamisme de ses producteurs, l’AOC Pessac-Léognan a depuis 15 ans réussi à étendre sa surface cultivée de plus de 1000 hectares.

En 1986, un an avant la création de l’appellation Pessac-Léognan, 1200 hectares furent classés en zone d’aménagement différé (ZAD) dans l’espace industriel de Bordeaux - Technopolis en un lieu désigné site Montesquieu. Or, sur ces 1200 hectares, plusieurs centaines avaient été proposés pour faire partie de l’appellation Pessac-Léognan. 15 ans de lutte juridique engagée et très médiatisée ont débuté, pour réussir à réduire l’espace industriel à 40 hectares, une grande victoire pour le syndicat viticole ! Cette lutte n’a pas seulement permis de récupérer les territoires viticoles, mais aussi de changer les mentalités et ainsi de faire comprendre l’importance de la viticulture aux élus et aux administrations. La plupart des terroirs sont maintenant classés en “zones” et ne peuvent désormais plus être convoités.

Forte de cette victoire, l’appellation Pessac-Léognan est au coeur d’un véritable projet économique : elle représente plus du tiers de la surface et de la production des Graves et génère plus de la moitié du chiffre d’affaire de l’ensemble des Graves. Les vins rouges et blancs de Pessac-Léognan sont exportés à 30% et représentent ainsi un chiffre d’affaire de 75 Millions d’Euros. Ils participent donc pleinement à la promotion de l’image de Bordeaux dans le monde.

Share a Comment